Accueil
Astana, l’équipe en forme du moment PDF Imprimer Envoyer

Maxim IglinskiyOn attendait le coureur de la BMC Philippe Gilbert et c’est finalement Maxim Iglinskiy qui s’est imposé lors de la classique ardennaise Liège Bastogne Liège. Le coureur kazakh a en fait profité du marquage à la culotte réservé au coureur belge Gilbert mais aussi du remarquable travail réalisé par sa formation Astana pour signer, à 31 ans, l’une des plus belles victoires de sa carrière.

La deuxième en l’espace d’une semaine pour l’équipe kazakhe Astana après celle remportée par Enrico Gasparotto lors de l’Amstel Gold Race. Vainqueur de la Flèche Brabançonne, huitième du tour des Flandres, puis cinquième lors de l’Amstel, Thomas Voeckler (Europcar) gagne une place en terminant au pied du podium (4è). Des places d’honneur sur des grandes classiques qui prouvent que le coureur français est en forme ascendante et que l’on pourra encore compter sur lui cette saison. Mais aussi sur son coéquipier Pierre Rolland, révélation du dernier tour de France.
C’est en effet lui, l’un des plus sérieux espoirs du cyclisme français, qui a mis le feu aux poudres en attaquant à 82 km de l’arrivée dans la côte de la Haute Levée avant de jouer son rôle d’équipier auprès de Voeckler dans le final. En attendant Rolland pourra jauger sa forme lors du tour de Romandie qui a débuté mardi. Un tour de Romandie où deux des favoris de la prochaine grande boucle -Cadel Evans (BMC) et Bradley Wiggins (Sky)- participeront.
Au même titre que Mark Candendish (Sky), l’homme le plus rapide du Monde que tous les organisateurs s’arrachent. Celui que le trio Pernet-Mouré-Mousseau ne désespère pas de voir un jour sur la Classic de l’Indre et sur l’avenue de la Châtre. Celle-là même qui l’a révélé un certain 9 juillet 2008 pour sa première des 20 victoires déjà conquise sur le tour de France.